72 Hour Diet Pill Reviews
pilllid.com
CrazyBulk Sports Nutrition
worldretailstore.com
Née à Athènes, Angélique Ionatos quitte la Grèce en 1969 pour s’installer en Belgique. En 1972, elle enregistre avec son frère Photis, son premier album « Résurrection » (SM) qui obtiendra le Prix de l’Académie Charles Cros et marquera le début de sa carrière en France.
Ses albums suivants seront largement primés : « I Palami sou » (1978-SM), Prix de l’Académie Charles Cros, puis deux ans plus tard, « La Forêt des Hommes » (1981-SM), suivi de « O Helios o Heliatoras » (1983-SM),…

En 1984, au Théâtre de la Ville est crée le poème scénique d’Odysseus Elytis, « Marie des Brumes » (1984-Th. Sartrouville-Auvidis) ; une cantate à deux voix dont la direction d’orchestre et les arrangements sont signés d’Alexandre Myrat et Daniel Barda. Pour cette création, Angélique partage la scène avec Spyros Sakkas (baryton). Le disque obtiendra Le Grand Prix Audiovisuel de l’Europe. Cette œuvre marquera la fin des tournées en solo d’Angélique Ionatos…

Suivront la sortie de l’album « Récital » (1986-Th. Sartrouville-Auvidis) et du « Monogramme » (Sept sonnets d’amour d’O. Elytis / 1988-Th. Sartrouville-Auvidis), orchestré par le grand musicien argentin Gustavo Beytelman puis l’album « Archipel » (1989-SM).


Encouragée par son poète de prédilection Odysseus Elytis, Angélique Ionatos met en musique et enregistre l’œuvre « Sappho de Mytilène » (1991-Tempo-Auvidis). Cet album qui obtient le Prix de l’Académie Charles Cros est créé en version spectacle au Théâtre de la Ville en 1992 ; « O Erotas » (1992-Tempo-Auvidis) est créé à l’Olympia en 1993.

Suivront « Mia Thalassa », sur des musiques de Mikis Théodorakis (1994-Tempo-Auvidis) ; « Parole de Juillet » (1997-Siviana-Mélodie) sur le poème éponyme d’Odysseus Elytis. A cette occasion, elle retrouve la complicité de son ami Spyros Sakkas et les orchestrations d’Henri Agnel… « Chansons Nomades » (1998-Siviana-Mélodie) ; « D’un Bleu très Noir », (2000-Siviana/Naïve) créé au Café de la Danse en 2001… arrivent comme autant de créations, d’enregistrements très habités, où l’on retrouve toujours un dénominateur commun : une grande rigueur des compositions, un immense plaisir de jouer avec des musiciens rares et une puissance d’interprétation étonnante…

L’année 2003 marque une nouvelle étape de la carrière artistique d’Angélique Ionatos. Elle crée à la Maison de la Poésie une lecture musicale « L’Alphabet de la mer » tendant un pont entre l’œuvre du contemporain Elytis et les fragments retrouvés de la poétesse de l’Antiquité Sappho (7ème – 6ème siècle avant JC) et crée au Théâtre des Abbesses « Alas pa’volar » (2003-Naïve), l’occasion d’interpréter en espagnol des textes adaptés du journal de Frida Kahlo sur des musiques de Christian Boissel…
En 2004, pour la première fois, Angélique Ionatos sort un album regroupant ses plus grands titres : « Anthologia » (2004-Naïve).
En 2005, Angélique Ionatos crée « Athènes Paris Via… » au Théâtre du Châtelet à Paris.

contact@angeliqueionatos.com

Mon menu: 11eme festival | art contemporain | art moderne | art moscou | belgorod concu | carrefour | centre art | cologne decide | contemporain | dans musee | deux foire | ekaterinbourg | enracinee berlin | exposition | foire art | indissociable | mesurer temps | moderne entend | moscou daccueillir | nudite feminine | ouzbekistan | recyclage | rostov festival | rostov ouvre | vient arena